Tout sur les corridors actifs

Publié le 4/15/2019 4:23:19 PM par Claudia de Cassioprof


/blogue/Corridors actifs.jpg


Certaines écoles avant-gardistes se sont déjà munies de corridors actifs alors que d’autres emboitent le pas à vitesse grand V! La popularité de ces installations augmente sans contredit, mais comment savoir par où commencer pour en implanter dans une école? Sarah-Maude Gagnon, ergothérapeute en milieu scolaire, a accepté de nous partager son expérience. Dans cet article, il sera question des avantages et inconvénients liés au corridor actif, la création ainsi que l’implantation de celui-ci.

Les bénéfices

Les bémols

La création

D’abord, commencez par établir, avec votre direction, le budget alloué à un tel projet. Ensuite, mesurer les corridors impliqués va de soi afin de prévoir les achats nécessaires. Voici quelques conseils de notre ergothérapeute Sarah-Maude concernant l’aménagement d’un corridor actif :

Enfin, lorsque les éléments du parcours seront choisis selon le budget et l’espace disponibles, la commande pourra être passée. Le matériel que Sarah-Maude a utilisé pour créer le sien est des autocollants en vinyle comme ceux qui sont utilisés dans les gymnases. Peut-être que votre commission scolaire a même un fournisseur pouvant vous offrir des tarifs privilégiés. Sinon, des compagnies comme le RSEQ offrent des autocollants de formes géométriques et de mains/pieds. Vous pouvez consulter leur liste de prix juste ici. Enfin, si votre école dispose d’un budget illimité (vous êtes chanceux!), vous pouvez choisir de faire affaire avec une compagnie privée comme « corridoractif.com » ou encore "Corri-bouge" (merci à madame Shanna pour la référence) qui s’occupera de vous aménager le tous. Que votre budget soit de 500$ ou 2000$, vous serez certainement capable de concocter quelque chose d’intéressant! Afin de les préserver le plus longtemps possible, il est également recommandé de faire un bon gros cirage de plancher sur les collants fraichement installés avant de permettre aux enfants de les utiliser.

L’implantation

Ne soyez pas surpris si vos élèves sont agités et qu’ils débordent d’énergie ; c’est certain qu’un tel corridor les remplit de joie! Sa première utilisation consistera donc en une exploration et un enseignement explicite des comportements attendus et interdits dans le corridor. Il serait d’ailleurs judicieux de s’entendre, à l’échelle de l’école, sur les règlements autour de celui-ci afin d’éviter qu’il y ait des malentendus (entre le fonctionnement de l’enseignant et celui du service de garde, par exemple).

Lors de l’implantation dans ses écoles, Sarah-Maude, ergothérapeute, a remarqué que les enseignants appréciaient avoir un document de référence présentant des idées de jeux et d’exploitation autour du corridor actif. Si personne n’est libéré pour la création d’un tel document, vous pourriez proposer à votre direction de créer un « comité actif » lors de la prochaine rentrée qui aurait comme mandat, notamment, la création d’un référentiel.

Voici quelques conseils essentiels pour la création d’activités réussies de notre ergothérapeute, Sarah Maude :

En attendant, laissez aller votre créativité, demander des idées aux élèves, consultez votre enseignant d’éducation physique, consultez votre ergothérapeute (CHANCEUX, si vous en avez!) ou encore, inspirez-vous des jeux de camp de jour en y ajoutant une touche pédagogique!