Ode aux intervenants "crinqués"!

Publié le 10/30/2018 10:21:09 PM par Claudia de Cassioprof


/blogue/Blog Facebook crinqués.jpg


On en côtoie à tous les jours, de ces intervenants qui mangent des brillants au déjeuner et qui gambadent de bonne humeur au lieu de se trainer les pieds pour rentrer travailler. Peut-être même que tu fais partie de cette merveilleuse classe d’intervenants qui sont prêts à tout pour mettre le sourire aux élèves ou aux autres collègues. Alors à vous, à toi, mes chers Patch Adams de l’éducation, ce texte vous est dédié.

Ode aux intervenants qui créent du matériel

Ta tête bouillonne constamment d’idées et au lieu de les ranger dans ton armoire fourre-tout à la fin de la journée pour qu’elles y passent le reste de leur vie, oubliées, tu les places soigneusement dans la section de ton cerveau qui s’appelle « projets ». Oui, le mot est au pluriel, parce que ta liste de ressources à créer s’allonge et s’allonge. Mais ça ne te fait pas peur! Au contraire, cette liste te motive à laisser aller ta créativité au profit de tes élèves et de tes collègues à qui tu as la générosité de partager le fruit de ton travail. Grâce à toi, les enfants ont droit à des activités personnalisées, actuelles et originales. Grâce à toi, tes collègues sont stimulés par ta motivation, nourris par tes idées et emportés loiiiiin de leur zone de confort (exactement là où ils pourront apprendre un tas de nouvelles choses!). Merci à vous, intervenants qui créent du matériel!

Ode aux intervenants qui n’ont pas peur du ridicule

À l’Halloween, tu es le premier qui porte un costume complet avec les bas qui s’agencent! Encore mieux, à l’image des Power Rangers #années90, tu as pensé embarquer tes collègues dans ton plan spectaculaire en proposant de confectionner des costumes qui représentent une équipe connue du moment. Quand tu marches dans la rue, habillé en Ninja Turtles, tu te fous bien de ce que les gens pensent ; tout ce que tu vois, ce sont les yeux remplis d’étoiles de tes élèves lorsque tu les accueilleras à la porte. Dans 20 ans, ce sont ces mêmes élèves qui raconteront une histoire à leurs enfants en commençant par « Je me souviens quand mon enseignant de deuxième année s’était déguisé en hot-dog! […] » Des souvenirs, tu en crées tous les jours. Tu pourrais même porter le titre d’ « Ingénieur en souvenirs scolaires », mais je ne pense pas que cette appellation soit encore approuvée par le ministère… on va y travailler! #blague

Ode aux intervenants qui n’ont pas peur d’essayer

Les pédagogies alternatives et novatrices ne te font pas peur. La classe flexible, inversée, les ateliers d’écriture en passant par l’enseignement à partir de la littérature jeunesse, tu es à la fine pointe des nouvelles pratiques en éducation. Tu fais des recherches, tu évalues les possibilités selon les ressources dont tu disposes et tu réalises les projets qui te tiennent à cœur. Je t’entends penser haut et fort « Mais qu’est-ce que j’ai perdre? » Exactement! Pas grand chose! Et si jamais tu te trompes (tu es humain! Ça va arriver!), tu saisis l’opportunité d’enseigner à tes élèves que l’on peut toujours retirer une leçon des expériences que l’on fait, que l’on peut toujours s’améliorer. Des intervenants comme toi, j’espère que mon fils aura le privilège d’en croiser pendant son cursus scolaire.

Ode aux intervenants qui accompagnent leurs nouveaux collègues

Tu as terminé tes études. Tu les as faits les stages nécessaires pour pratiquer (enfin) dans ton domaine. Tu les as faits les (stressantes) entrevues auprès des commissions scolaires. Alors « au yable les p’tits nouveaux, mangez vos croutes! »

Tu pourrais avoir ce raisonnement et rester dans ton coin à compter les tuiles du plafond.

OU

Tu pourrais utiliser tout ton bagage universitaire, personnel et professionnel pour accompagner le nouvel enseignant qui vient de mettre le pied dans la classe voisine et qui est aussi à l’aise qu’un hippocampe dans un bol de céréales (aucunement à l’aise!). On ne se le cachera pas, les différentes professions dans les écoles sont exigeantes au point de (malheureusement) perdre plusieurs matelots dans les cinq premières années de pratique. Alors j’aimerais rendre hommage à tous ces intervenants qui acceptent de prendre de leur précieux temps pour lancer une bouée à cet « HOMME À LA MER » (à lire en criant) qui essaie tout simplement de garder la tête hors de l’eau. C’est grâce à vous que les « p’tits » nouveaux apprennent les rudiments du milieu scolaire ; c’est grâce à vous qu’on apprend à nager!

Ode aux intervenants qui continuent leur formation

Je sais bien qu’aucun ordre professionnel ne nous force à poursuivre notre formation au-delà de nos années d’université. Alors, c’est une raison de plus de féliciter haut et fort les enseignants, les éducateurs spécialisés, les orthopédagogues, les éducateurs physiques et autres qui décident, de leur plein gré de continuer d’apprendre toute leur vie. En enseignement, on sait à quel point l’apprentissage est important et stimulant. Vous êtes à la fois la preuve et la raison pour laquelle la profession évolue ; votre curiosité nourrit les chercheurs qui nous fournissent les connaissances et les assises théoriques et scientifiques nécessaires à notre métier. Je suis convaincue que, plus tard, dans quelques décennies, vous serez de ces personnes âgées à compléter des mots croisés ou de sudoku bien assis dans votre chaise berçante sur votre galerie seulement pour garder votre cerveau habitué de réfléchir. Ah et tant qu’à y être, gardez moi une place à vos côtés (et une peppermint rose) ; mon cerveau est en constante recherche d’évolution!

Ode à toi!

Finalement, ode à toi qui lit cet article de blogue parce que les probabilités que tu fasses partie de cette belle gang d’intervenants « crinqués » sont très élevées! À vous tous, je vous dis un immense MERCI! Merci de motiver les élèves à se lever chaque jour pour voir quelle mouche vous a piquée ce matin! Merci de motiver vos collègues à rendre leur pratique encore plus éclatée! Et, enfin, Merci de ME motiver à me surpasser pour créer une ambiance à la fois chaleureuse, comique et professionnelle. Si le chapeau d’intervenant « crinqué » te fait (en cette journée d’Halloween, si tu en portes un, tu es automatiquement admissible!), le système d’éducation te dit « Merci, merci, merci! »

Tu es incroyable!